La masculinité dans la pop culture #1 Samsagace Gamegie, dit « Le Brave »
La masculinité dans la pop culture #1 Samsagace Gamegie, dit « Le Brave »

La masculinité dans la pop culture #1 Samsagace Gamegie, dit « Le Brave »

Sam, comment écrire un article sur ce personnage sans lâcher une petite larme d’émotion. Le héro le plus touchant d’une franchise plus que culte ? Le véritable héro du seigneur des anneaux ? Il ne fait aucun doute qu’il a su toucher les fans de la saga par son courage, sa sensibilité et son amour, amour de son métier, amour de sa famille, amour de sa patrie, amour de son maitre et compagnon d’infortune.

Le choisir comme premier représentant de la masculinité dans la pop culture est un choix stratégique présentant des enjeux de taille car, dans cette saga, la quasi totalité des protagonistes sont de sexe masculin et l’auteur, J.R.R. Tolkien, qui a souvent été critiqué pour le sexisme présent dans son œuvre, a créé des personnages avec des caractéristiques masculines plus affirmées que celles de Sam.
Mais Sam est particulier, dans un monde fantastique très binaire et manichéens, l’auteur arrive à nous transmettre une vision complexe de la masculinité chez ce personnage qui plus d’une fois m’a dérouté en tant qu’enfant et qui m’a guidé tout au long de mon adolescence. Je vous propose de nous attarder sur les caractéristiques de Samsagace Gamegie pendant un bref instant.

Sam est fort. Plus d’une fois, Sam a démontré sa force. Il est courageux, n’a pas peur de se mettre en danger ou de porter ses amis à bout de bras quand il ne peut porter leurs bijoux pour les soulager. Il accompli un grand nombre de prouesses physiques et, malgré son goût pour les bonnes choses, semble être en excellente forme physique. Son métier, jardinier, l’aide, peut-être à développer ses capacités.

Sam est passionné. Il aime son métier, il aime cuisiner, il aime passer du temps avec ses amis. Il semble être le bon exemple du Hobbit tel que les a conçu Tolkien, aimant la vie simple, passionnée pour la culture de la terre et ne recherchant pas le conflit.

Sam est fidèle. Il accompagnera son maitre dans la plus périlleuse des aventures sans jamais faillir, il sera capable de soutenir l’effort du porteur de l’anneau même lorsqu’il aura lui-même perdu espoir.

Sam est sensible, il ressent beaucoup de choses de manière intenses, il sait repérer dans son environnement ce qui est beau et qui lui inspire de belles choses. Il parle bien et sais composer avec les couleurs de ses fleurs, les goûts de ses mets et les mots de sa langue.

Sam est timide, il n’ose pas faire le premier pas quand il s’agit de son aimée.

Sam est un mari et un père.

Sam est courageux, il ose se mettre entre le mal et le bien, il sait prendre la défense de ses amis même face à un danger immédiat et mortel.

Sam est altruiste, il pense aux autres avant lui-même et se soucie du confort du groupe.

Pour tout cela, Sam est, à mon sens, s’il devait exister une représentation de la masculinité, le meilleur exemple de ce qu’est la masculinité pour moi. Un être complexe, avec des contradictions. Entre sensible, timide, fort et courageux, il s’adapte aux situations qui se présentent à lui et les traite selon ses valeurs et ses goûts.

Cela pose bien sûr la question suivante : la féminité n’est elle pas complexe, sensible, timide, forte et courageuse aussi ?

Gaëtan van Beek

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code