« Pour moi, être atypique c’est : », par Céline Perret
« Pour moi, être atypique c’est : », par Céline Perret

« Pour moi, être atypique c’est : », par Céline Perret

Vivre avec mon cerveau de HP (haut potentiel), c’est avoir un trousseau de clés capable d’ouvrir une tonne de porte… mais avoir la sensation de l’avoir égaré.
C’est avoir un outil fabuleux mais sans le programme pour l’utiliser. C’est être ma meilleure alliée et ma pire ennemie en même temps. Être HP, c’est avoir une façon de penser en arborescence… Faire face à des pensées qui partent sans cesse dans tous les sens et en avoir plusieurs à la fois.
C’est être capable d’écouter, de parler et de dessiner en même temps (cela rendait mes profs DINGUES!), c’est aussi être épuisé lorsqu’on est en société, captant toutes les informations et énergie, ou presque, dans la pièce. C’est une hypersensibilité des sens. C’est parfois sentir + que la plupart des gens, voir + et entendre + fort. Ce qui rend parfois cette même vie en société difficile.
Pour ma part et en ce moment, c’est surtout combattre cette frustration énorme de ne me sentir efficace et dans mon plein potentiel qu’à 20%..alors que les autres 80%, je passe mon temps à être déconcentrée et à sauter d’une idée à une autre, étant incapable d’être focus sur la tache que je suis entrain d’exécuter.
C’est être trop souvent frustré de cette sensation qu’on pourrait créer tellement +, mais qu’à cause du fait qu’on n’arrive pas à canaliser nos idées et pensées, on passe à côté de notre potentiel et l’outil formidable qui nous a été donné. Cette frustration m’envahit depuis qq temps et je me sens impuissante face au flot d’idées que j’ai quotidiennement, et au fait que je n’arrive pas à les canaliser pour pouvoir faire ce que j’ai à faire. J’aimerais vraiment trouver comment canaliser ce cerveau et ces pensées en arborescence pour ne pas sacrifier mon potentiel mais l’utiliser du mieux que je peux.

Céline Perret – celine_lavieboheme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code